Pourquoi la Norvège ?

 

 

Un émirat nordique

 

Pays dynamique et innovant à la situation économique et sociale unique, la Norvège est devenue, en 40 ans, un des pays les plus développés au monde. Sa stabilité politique, sa culture des affaires saines et le pouvoir d’achat élevé de ses habitants en font une destination incontournable.

Parfois méconnue et souvent injustement délaissée par les exportateurs français, la Norvège mérite une attention particulière et ce notamment en cette période de crise où les débouchés se font rares. La Norvège n’a bien sûr pas échappé aux effets de la crise économique et a connu un ralentissement de son activité notamment à cause de la chute des prix du pétrole. Toutefois, le pays résiste mieux que les autres pays européens, de par la gestion modèle de ses richesses, sa capacité à innover et sa résilience. La Norvège est un des rares pays à n’avoir aucune dette. Son gouvernement a pu également compter sur de larges marges budgétaires – en puisant, au besoin, plus qu’à l’accoutumée dans le fonds souverain – pour financer ses plans de soutien et de relance. 

La Norvège est un important exportateur de gaz naturel (7ème producteur et 3ème exportateur mondial en 2016 – Source: Norsk Petrolum Directorate/ International Energy Agency) et ce secteur représente un tiers des recettes de l’Etat. Le secteur favorise largement l’innovation et le développement technologique, y compris dans d’autres branches de l’économie norvégienne. Après quelques années de purge les signaux sont désormais positifs et les investissements devraient repartir dans ce secteur.  

En ce qui concerne le secteur des infrastructures et les transports, un plan national pour les années 2018-2029 prévoit d’allouer 110 Mrds d’euros au secteur des transports sur l’ensemble de la période (+37%). 34 Mrds € seront alloués au développement du secteur ferroviaire et 57 Mrds € vers le secteur routier. L’aérien, le maritime et l’urbain se partagent le reste.

Le taux de chômage est de 4,6% en avril 2017 - Source : Trading Economics.

La Norvège a profité de la crise pétrolière pour diversifier son économie et investir dans les filières d’avenir telles que la santé, les transports intelligents et propres, l’environnement ou encore la transformation digitale de son économie. Autant de secteurs où la coopération bilatérale a un fort potentiel et est la bienvenue.

 

Fermer

Vous débutez à l'export ?